samedi 20 mars 2010

mrcrdsgn | conférences de Inga Sempé, Anette Lenz et Vincent Perrottet : 24 mars 2010



Le graphisme est un art vivant
Trop souvent, le graphisme est réduit à une fonction d’information visuelle des publics sur des événements ou des propositions sensés les concerner. Cette définition apparente à tort cette discipline à « faire de la publicité ». (ou la publicité)

mercredi 24 mars 2010 à 18h30
dans le cadre du cycle de conférences mrcrdsgn
à l’Université Paris 8

Anette Lenz et Vincent Perrottet sont des créateurs dont le moyen d’expression est la conjugaison des formes graphiques. Ils travaillent comme tout artiste… en résistance et dans la perspective de toucher l’autre à l’endroit de son intelligence et de sa sensibilité. Leurs images accompagnent et mettent en formes les sujets que leur confient les commanditaires qui leur accordent leur confiance (et réciproquement) et ont une double fonction: informer et permettre de se réfléchir dans des formes originales. L’ expression de l’art vivant (théâtre, danse, musique…) reste en France un espace de liberté visuelles qui permet d’inscrire dans l’espace public de véritables créations graphiques.

Cette conférence suivra celle de Inga Sempé
qui aura lieu à 15h30.

salle A1-172 Université Paris 8 – bâtiment A
département Arts Plastiques
2 rue de la Liberté, 93 Saint-Denis
métro Saint-Denis – Université
http://www.arpla.fr/canal11/

Prochaines conférences:
Jonathan Perez : 07 avril
Delo Lindo : 5 mai 2010

vendredi 5 mars 2010

lightcycles



L’exposition lightcycles est le fruit d’une expérience proposant à des artistes de créer ou développer des œuvres autonomes sous deux sources d’éclairages distinctes : lumière blanche, conventionnelle, et lumière noire, révélatrice, propre au monde du spectacle et aux recherches scientifiques. L’alternance de ces deux états cycliques est déterminée par un dispositif interactif évaluant l’impatience du spectateur et son besoin d’immédiateté. Plus ceux-ci seront jugés comme élevés, plus le cycle noir mettra du temps à se déclencher. Le public sortira alors d’une certaine conformité et pourra saisir des tubes de lumière noire afin d’explorer les métamorphoses des œuvres, ouvertures vers des significations multiples, des niveaux de lecture cachés.
Rassemblées par une proposition expérimentale, les œuvres questionneront nos perceptions en tant qu’observations sensibles du monde, d’autant plus sensibles qu’elles seront réactives à un environnement changeant. Elles agiront alors comme un pont entre deux réalités duales mais complémentaires et indissociables pour s’ouvrir à une perception et une compréhension plus complètes, globales et complexes.

lighcycles
exposition expérimentale proposée par Edouard Sufrin
avec: Qile Wang, Silvia Salazar, Julien Salaud, Frédéric Pavageau, Sonia Foulc, Corinne Laurent Dell'Accio.

Vernissage vendredi 5 mars 2010 de 20h00 à 22h00
Lieu: Tribal Act, 161 rue Amelot, 75011 Paris, métro: République